semi marathon preparation

7 choses à savoir avant votre premier semi-marathon

Partager l'article :

Parfois, je suis content de ne pas savoir dans quoi je m’engage quand il s’agit de course à pied …

Par exemple, si vous m’aviez dit en 2002, en franchissant la ligne d’arrivée de ma première course, que je commencerais à courir 2 500 km par an, je n’y aurais pas cru.

D’un autre côté, au fil des ans, j’ai appris certaines choses qui m’auraient épargné beaucoup d’angoisse, de blessures et de temps. Pour répondre à vos questions sur la façon de réaliser une super course, j’ai pensé qu’il pourrait être utile de les partager !

C’est censé être amusant

Rappelez-vous que vous vous êtes inscrit à ce truc de fou pour avoir un but amusant qui vous garderait motivé. Même si vous allez vous pousser un peu plus fort le jour de la course, ce n’est pas censé être misérable et, au contraire, vous devriez trouver que vous aimez vraiment ça.

La nutrition

Réalisez qu’une bonne nutrition n’est pas seulement pour les pros et que vous ne pouvez pas y couper pour être en forme le jour de la course. Il s’agit d’être bien hydraté dans les jours précédant la course, d’équilibrer vos électrolytes et d’apprendre comment votre corps fonctionne pour vous pendant la course.

Vêtements jetables

Passez chez Emmaüs la semaine de la course. L’idée des vêtements jetables me semblait absurde, mais cela rend l’expérience sur la ligne de départ beaucoup plus agréable. Vous pouvez être à l’extérieur par temps frais ou humide pendant des heures avant le début de la course, en gardant votre corps au chaud, vous conservez l’énergie dont vous avez besoin.

S’il ne fait pas trop froid, vous n’aurez peut-être besoin que d’une paire de gants que vous pouvez jeter et croyez-moi, ils valent bien les 1€ dépensés!

Comment boire en courant

Tout d’abord, rappelez-vous que vous n’avez pas besoin de boire à chaque arrêt ou de boire toute votre eau. Jeter un peu de liquide s’il semble trop plein puis pincer la tasse, de sorte que le côté crée une sorte de tuyau et siroter.

Chaussures de course à pied

Achetez de bonnes chaussures de course. Celles que vous avez acheté au supermarché ont peut-être bien marché dans le passé, mais elles ne sont pas adaptées à l’augmentation du kilométrage que vous allez couvrir.

Abandonner

Soyez réalistes sur le fait que pendant l’entraînement et la course, vous aurez envie d’abandonner. Alors que vous devriez être enthousiasmé pour votre premier marathon, un peu de réalisme (et non pas de peur) fait de ce moment une étape que vous pouvez dépasser.

Concentrez-vous sur toutes les raisons pour lesquelles vous voulez franchir la ligne d’arrivée et sur ce que vous ressentirez en disant: »J’ai fini ce semi-marathon ».

La pluie n’est pas si dramatique

Observez la météo pour pouvoir planifier votre tenue de course et votre équipement jetable, mais après cela, ne vous inquiétez plus. Ma première course a eu lieu sous la pluie, comme beaucoup d’autres qui ont suivi et une fois que vous commencez à courir, la pluie peut être un excellent moyen de ne pas surchauffer.