preparation competition course a pied

S’entrainer efficacement avant une compétition de course à pied

Partager l'article :

La course à pied fait partie des disciplines sportives accessibles à tous. Mais pour pouvoir tenir tête à ses concurrents lors des compétitions, il est très important de s’entrainer régulièrement. Mais encore faut-il savoir s’entrainer efficacement. Si vous souhaitez perfectionner votre technique de course avant une compétition, vous êtes au bon endroit. Aujourd’hui, nous allons apprendre comment s’entrainer efficacement avant une compétition de course à pied.

L’échauffement : indispensable pour toute discipline sportive

Peu importe la discipline sportive à pratiquer, l’échauffement et l’étirement sont inséparables des entrainements. En effet, avant de s’attaquer à la séance d’entrainement proprement dite, il est important de faire chauffer ses muscles et de bien les étirer. Et la course à pied n’est pas en reste. L’échauffement qui, lui-même, est inséparable de l’étirement est surtout fait pour réveiller tous les sens et préparer le corps à des efforts physiques. Ainsi, en plus d’être plus performant, vous éviterez les incidents qui pourraient vous pénaliser (crampe, foulure, etc.).

Entrainement d’endurance

Que vous souhaitiez faire une compétition de marathon, de semi-marathon ou autre, il est toujours important de pousser vos limites au maximum. Pour cela, il est conseillé de faire régulièrement, voire quotidiennement, des entrainements d’endurance. La technique la plus efficace à adopter pour perfectionner son endurance est la suite. Établir un trajet que vous avez mesuré à l’avance, augmenter la distance au fur et à mesure, tout en choisissant des circuits variés alliant montée, descente, ligne droite et virage. Certaines personnes choisissent aussi d’effectuer leur entrainement d’endurance sur de la terre meuble, généralement sur la plage. C’est également une technique très efficace, mais la consistance du sol n’est pas adaptée si vous souhaitez également vous entrainer à la vitesse.

Entrainement de vitesse

Trois à quatre semaines avant la compétition, il est nécessaire d’effectuer indépendamment les entrainements d’endurance et de vitesse. Si vous souhaitez faire les deux le même jour, il est préférable de commencer par l’endurance pour habituer vos muscles à la vitesse, même lorsqu’ils sont fatigués. Cela vous permettra de suivre le rythme de vos concurrents et de les dépasser sur la dernière ligne droite. Les entrainements de vitesse ne nécessitent pas de long trajet. Toutefois, il est toujours préférable de choisir des circuits alliant montée, descente, etc.

Si vous effectuez toutes les étapes précédentes régulièrement, vous pouvez être sûr d’être d’attaque pour votre prochaine compétition. Il ne vous reste plus qu’à bien choisir vos équipements, notamment vos chaussures, et vous serez prêt à tenir tête à vos concurrents, même les plus coriaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *