course a pied guerir blessures

Blessures en course à pied : comment les guérir ?

Partager l'article :

Les blessures en course à pied sont fréquentes. S’il vaut mieux prévenir que guérir, certaines blessures restent inévitables. Voici quelques-unes des blessures les plus fréquentes et les façons d’y remédier efficacement.

Les ampoules

Habituellement, ces petites bulles de liquide se forment à la suite d’un frottement ou d’une humidité excessive. La majeure partie du temps, elles se guérissent seules.

Toutefois, si elles ne percent pas, vous pouvez les crever avec une aiguille préalablement désinfectée. Appliquez ensuite une crème antiseptique et apposez un pansement sur la zone affectée pour limiter le frottement.

Les crampes

La source principale des crampes est le manque d’hydratation. Pour les faire disparaître, hydratez-vous, échauffez-vous correctement en amont de la course, réduisez votre rythme durant quelques temps et, si la crampe apparaît durant la course, prenez de profondes inspirations par la bouche en expirant l’air par la bouche.

Vous pouvez aussi légèrement appuyer votre main sur la région de la crampe jusqu’à sa disparition.

Les entorses

Très fréquentes chez les coureurs, notamment chez ceux qui pratiquent leur discipline sur des surfaces inégales, les entorses ciblent principalement la cheville. Souvent banales, il demeure essentiel de bien les guérir pour éviter toute récidive.

  • Action n°1 : stoppez votre course et apposez une poche de glace sur la zone lésée.
  • Action n°2 : surélevez au maximum la jambe pour éviter l’œdème.
  • Action n°3 : consulter un médecin pour établir un diagnostic fiable et entreprendre les actions nécessaires à votre rémission.

Les étirements et déchirures musculaires

Si vous ressentez une douleur soudaine et brûlante dans un muscle et n’êtes plus capable de supporter votre poids ou avez du mal à bouger votre membre normalement, il est fort probable que vous ayez étiré ou déchiré votre muscle.

Arrêtez-vous de suite pour ne pas aggraver votre état, puis appliquez rapidement une poche de glace sur la zone lésée (de façon indirecte en interposant une bande de gaze entre la poche et le muscle).

Par la suite, consultez un médecin qui établira un diagnostic fiable et vous prescrira les pommades, antalgiques et anti-inflammatoires nécessaires. La patience sera de mise : le repos forcé n’est jamais agréable mais il est essentiel pour une rémission rapide et complète. Sachez que plusieurs semaines sont parfois nécessaires.

Pour finir, sachez que toute maladie est en général le signal d’un dysfonctionnement. Après en avoir guéri les symptômes, pensez à rechercher la cause de la blessure et effectuer les adaptations nécessaires (préparation, équipement, rythme…). Cela préviendra tout risque de récidive.