via ferrata decouverte

Découverte : Connaissez-vous la Via Ferrata ?

Partager l'article :

Mêlant à la fois randonnée pédestre et escalade, la Via Ferrata est une discipline sportive visant à parcourir des itinéraires (eux-mêmes appelés ‘Via Ferrata’, qui signifie voie ferrée en italien) situés dans une paroi rocheuse en milieu montagneux.

Né pour la première fois en 1843 de l’esprit de Friedrich Simony, dans les Préalpes autrichiennes, ce concept connaît un développement progressif durant les années qui suivent en Europe et on notera l’apparition de la première via ferrata sur le territoir françai en 1988.

Quel que soit votre degré de pratique, de nombreux parcours s’offrent à vous, ponctués de cordes fixes, ancrages, câbles, échelles, ponts suspendus, rampes et autres équipements qui vous permettent d’accéder à des endroits à couper le souffle et habituellement inaccessibles.

Plusieurs niveaux de difficulté sont proposés et sont côtés tel que suit en France et en Suisse :

  • F : facile
  • PD : peu difficile
  • AD : assez difficile
  • D : difficile
  • TD : très difficile
  • ED : extrêmement difficile

En Autriche et en Allemagne, les codes sont différents. Veillez donc à ne pas vous mélanger les pinceaux !

  • A = facile
  • B = peu difficile
  • C/D = difficile
  • D/E = très difficile
  • E/F = extrêmement difficile

Comme toute pratique sportive, cela nécessite un équipement spécifique qui présente des ressemblances avec la pratique de l’escalade et de toute activité de montagne. On citera notamment l’usage obligatoire d’un baudrier, d’une longe de via ferrata et d’un casque. A ce matériel, nous vous conseillons d’ajouter une corde d’escalade et des mousquetons, des chaussures adaptées, des gants et à un sac à dos rempli de collations, eau et vêtements de pluie.

De plus, comme toute activité de montagne, sa pratique peut présenter des dangers. La fédération française de la montagne et de l’escalade (FFME) invite donc les pratiquants à : préparer leur sortie (ce qui signifie notamment de choisir un parcours adapté aux capacités des membres du groupe et consulter la météo avant le départ), choisir un équipement adapté aux normes en vigueur, évoluer en sécurité (il est toujours préférable de progresser encordé), respecter le terrain de pratique et évoluer en groupe.

Enfin, sachez que si cette pratique s’est d’abord développée en Europe (France, Autriche, Italie, Allemagne), on trouve désormais de nombreux parcours de Via Ferrata à travers le monde : Québec, Pérou, Chine… Vous avez donc l’embarras du choix pour tester cette discipline !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *